Sexe : Féminin 2019

Nouveau travail sur Plexiglas, dentelles, voilages et photographie

Ce travail est réalisé à partir d'une série de photographies que j'ai prises en 2015 pour une exposition sur les femmes : Venus-Vesper. Pour la première fois, j'avais face à mon objectif une modèle nue. J'avais préparé un décor constitué uniquement de voilages. La modèle était tantôt au milieu de ceux-ci, tantôt derrière. J'ai créé à partir de toutes ces photographies un montage que j'ai intitulé : le Retable des Muses.

Entre 2017 et 2018, j'ai repris les mêmes                photos et les ai retravaillées pour leur donner          une autre vie et leur faire exprimer un autre            propos : ce fut Encarnación.

L'exposition OTOLITHES, partagée avec Marie          Bienaimé et Catherine Mainguy, questionne               l'équilibre qui aurait dû, qui aurait pu, qui                pourrait se faire entre l'homme et la femme            depuis leur apparition sur terre. Elle rejoint mes       interrogations souvent pessimistes à propos de        cet équilibre qui n'a pas encore été trouvé. Les        oeuvres que je propose dans le cadre de cette          exposition sont composées avec les mêmes              prises de vue que pour le Retable des Muses et 

Encarnación. J'ai nommé ce travail  Sexe :                Féminin. Il s'agit d'une nouvelle série, sur un          support différent, dont chaque pièce est une            pièce unique. Ces photographies témoignant            justement du déséquilibre qui existe entre              l'homme et la femme, je les présente                      enfermées dans un cercle, ornées de dentelle noire  et couvertes de voilages. Signe de deuil ? Est-ce que je les  ai enfermées pour qu'elles ne fassent partie que d'un souvenir, ou bien leur enfermement  est-il l'espoir d'une ouverture future ?

Avec cette série, j'ai le sentiment d'englober et        de finaliser un long travail sur les femmes.

Présentation dur un mur